Il n’est pas facile de conserver sa féminité lorsqu’on a subi une ablation du sein, ou lorsqu’on perd ses cheveux suite à une chimiothérapie. Quelques conseils pour prendre soin de soi et rester coquette en toutes circonstances.

Les traitements du cancer du sein ont un impact physique, mais peuvent aussi avoir d’importantes conséquences sur la féminité. Comment prendre soin de soi après un cancer du sein ?

Masquer les effets de la chimiothérapie

Comment gérer une éventuelle chute de cheveux ?

Si vous suivez une chimiothérapie, vous risquez de perdre vos cheveux deux à trois semaines après le début du traitement. Vous pouvez décider de les laisser tomber petit  petit, quand vous vous coiffez, lorsque vous vous lavez les cheveux… Ou vous pouvez choisir de les couper très courts directement (voire les raser), afin d’éviter cela. Vos cheveux repousseront (sauf exception) à la fin du traitement. Il est conseillé de couper la première repousse afin de récupérer de beaux cheveux.

Il existe des solutions temporaires à la perte de cheveux :

  • Opter pour une perruque

Vous avez le choix entre deux types de perruque : en cheveux naturels ou synthétiques. Comme son nom l’indique, une perruque en cheveux naturels a un effet plus naturel ! Elle est aussi plus flexible. Par contre, elle est plus lourde, plus onéreuse et requiert plus d’entretien.

La perruque synthétique, quant à elle, coûte moins cher, se lave et sèche plus facilement.

Alors, perruque ou non ? Sachez que en fonction de votre assurance vous serez remboursée en partie ou totalement.

  • Choisir un foulard ou un chapeau

Ces accessoires présentent plusieurs avantages. Ils sont financièrement très abordables mais surtout plus confortables que les perruques. En effet, une perruque peut gratter, irriter, et nécessite beaucoup d’entretien. Bien choisis, les foulards et chapeaux sont plus doux et agréables à porter.

Quoi que vous choisissiez, faites-le pour vous.

Prenez garde aux faux « bons conseils » (ou parlez-en à votre médecin), comme le fait de porter des bonnets ou gants glacés pour retarder la perte des cheveux et des ongles.


Chute de cheveux, mais pas seulement…

En plus de vos cheveux, préparez-vous à perdre également vos sourcils, cils, poils des aisselles et du bas-ventre. Ce phénomène s’explique par l’action de la chimiothérapie non seulement sur les cellules cancéreuses, mais aussi sur toutes les autres cellules dont celles des follicules pileux. Les ongles peuvent aussi devenir cassants, striés et finissent parfois par tomber.

Rassurez-vous, vous pouvez rester féminine malgré tout ! Pour les sourcils, le mieux est de les dessiner. Utilisez de préférence deux crayons de nuances de brun différentes en traçant des traits courts, qui vont donner un effet naturel. Pour les cils, vous pouvez aussi les dessiner ou, si vous avez le temps, vous poser des faux cils pour un effet impeccable.


Quel est l’effet de la chimiothérapie sur la peau ?

La chimiothérapie a également une influence sur la peau : elle s’assèche, devient plus fragile et plus vulnérable. Quelques gestes simples peuvent vous aider à mieux la protéger :
  • appliquez très délicatement soins, huiles et crèmes adaptés
  • évitez les bains/douches qui trainent en longueur
  • évitez tous les produits contenant de l’alcool
  • pulvérisez votre parfum sur vos habits et non sur votre peau 
  • évitez d’exposer votre peau en plein soleil. Portez des longues manches, chapeaux,… Pour les parties quand même exposées et surtout pour vos cicatrices, utilisez de la crème solaire avec un indice élevé

Chirurgie des ganglions : halte au « gros bras » !

Dans certains cas, le chirurgien doit ôter les ganglions axillaires. Le drainage lymphatique s’en trouve alors perturbé, provoquant un gonflement du bras (lymphœdème), suite à une accumulation de la lymphe. Cette situation n’est pas inquiétante mais elle n’est pas agréable.

Parlez-en à votre médecin, il vous prescrira des séances de physiothérapie ou de kinésithérapie. Le but de ces séances ? Effectuer un drainage de la lymphe afin de diminuer le gonflement.

Comment trouver des vêtements qui vous conviennent ?

Votre poitrine est différente, certes. Rien ne vous oblige pourtant à mettre des cols roulés été comme hiver ! Optez pour des décolletés dans le dos, des vêtements en soie (leur contact est agréable sur une peau sensible !), des foulards colorés, … Bref, restez féminine et sexy en mettant vos autres atouts en avant.

Au niveau lingerie, sachez que certaines femmes modifient elles-mêmes leurs sous-vêtements, fixant la prothèse dans le soutien-gorge pour éviter qu’elle ne bouge, par exemple.

Article réalisé sous la direction du Dr Gautier Vandenbossche

Date de publication : 11-01-2016