Comment fonctionne la pilule contraceptive? (Dr Mireille Smets)
La pilule libère des hormones qui se substituent aux hormones naturelles et qui vont perturber, voire bloquer le cycle menstruel naturel.

Les deux types de pilules contraceptives :

Les pilules combinées ou œstroprogestatives

Elles contiennent 2 types d’hormones : un œstrogène et un progestatif.
Les pilules combinées possèdent 3 mécanismes d’action :

Ces pilules combinées sont présentées sous la forme de différentes plaquettes :

21* :

21+7 21 jours de prise de la pilule et 7 jours d’arrêt entre deux plaquettes (qui coïncident avec la semaine de règles)

* : 21 jours de prise de la pilule et 7 jours d’arrêt entre deux plaquettes (qui coïncident avec la semaine de règles)

21 + 7* :

comment-fonctionne-la-pilule-21-7-PAS-ARRETS-INTERNE

* : 21 comprimés actifs et 7 comprimés non-actifs (souvent d’une couleur différente).

Il faut donc commencer une nouvelle plaquette dès l’ancienne terminée (PAS D’ARRÊT)

La pilule : 21 ou 21+7 ? (Dr Mireille Smets)

24 + 4* :

comment-fonctionne-la-pilule-24-4-PAS-ARRETS-INTERNE

* : 24 comprimés actifs et 4 comprimés non-actifs (souvent d’une couleur différente).

Il faut donc commencer une nouvelle plaquette dès l’ancienne terminée (PAS D’ARRÊT)

Malgré la présence de placebos, ces différents types de plaquette garantissent la même efficacité. La prise en continu permet simplement aux distraites de ne plus oublier leur pilule ou de s’emmêler les pinceaux dans leurs cycles.

Les pilules progestatives

Elles ne contiennent que l’hormone progestative. Présentées en plaquette de 28 comprimés actifs, il faut les prendre en continu (sans interruption), il n’y a donc pas de semaine d’arrêt chaque mois.
Les pilules progestatives agissent sur l’épaisseur de la glaire au niveau du col utérin et, pour certaines d’entre elles uniquement, bloquent l’ovulation.

28* :

Présentées en plaquette de 28 comprimés actifs, Il faut les prendre en continu (sans interruption), il n’y a donc pas de semaine d’arrêt chaque mois.

Présentées en plaquette de 28 comprimés actifs, il faut les prendre en continu (sans interruption)

Une protection à maintenir au quotidien

La pilule agit en libérant quotidiennement une certaine dose d’hormones, ce qui assure l’effet contraceptif.
Il faut donc prendre un comprimé de la plaquette par jour à une heure relativement fixe.
Attention, l’effet contraceptif n’est plus garanti au-delà d’un certain temps après la prise du dernier comprimé et cela varie selon le type de pilule.

  • Pilules œstroprogestatives : tous les jours à la même heure avec un délai de retard autorisé de maximum 12 heures.
  • Pilules progestatives : tous les jours à la même heure avec un délai de retard autorisé de 3 heures en général.

Attention, ce délai est indiqué dans la notice de chaque pilule. Veillez à bien vous renseigner ou à poser la question à votre gynécologue, médecin ou pharmacien dans un centre de planning familial.

L’efficacité de la pilule n’est pas garantie dans certains cas :

  • La prise de certains médicaments, comme des antiépileptiques
  • Des vomissements dans les 4 heures ou une diarrhée dans les 10 heures après la prise d’un comprimé.

La semaine d’arrêt et les règles

Les pilules combinées se présentent habituellement en plaquettes de 21 comprimés. Lorsque l’on termine la plaquette, on observe un arrêt de 7 jours et on recommence une nouvelle plaquette le 8ème jour. L’effet contraceptif est garanti durant la semaine d’arrêt.

Quelques jours après avoir terminé la plaquette, des pertes de sang apparaissent, ce qu’on appelle une hémorragie de privation. C’est le nom donné aux règles sous pilule, souvent moins abondantes et de plus courte durée que les règles naturelles. Attention, il faut absolument reprendre la pilule le 8e jour, même si vos règles ne sont pas terminées !

Il est possible d’enchaîner plusieurs plaquettes pour ne pas avoir ses règles tous les mois ou pour décaler leur date d’arrivée. Parlez-en à votre médecin ou votre gynécologue.

Voir aussi « Prendre ma pilule en continu »

Rappelons qu’il n’y a pas de semaine d’arrêt pour les utilisatrices d’une pilule progestative. Les règles arrivent environ toutes les 4 semaines (de manière moins régulière que les pilules combinées), sauf dans les cas où la pilule bloque l’ovulation, ce qui peut engendrer une disparition des règles.

Content-light-vader

Les avantages de la pilule

  • Fonctionne de manière très efficace pour éviter une grossesse lorsqu’on la prend correctement.1
  • Permet de régulariser les cycles menstruels et donc de mieux prévoir les semaines de règles. (surtout les pilules combinées)
  • Réduit le flux des règles et les douleurs qui y sont liées.
  • Permet (certaines, uniquement) de réduire les inconvénients du syndrome prémenstruel.
  • Atténue l’acné (certaines pilules uniquement).
  • Diminue les risques de cancer de l’ovaire, de l’endomètre et du côlon.
    Attention, l’effet contraceptif de la pilule est entièrement réversible, immédiatement après son arrêt.
    Ceci peut aussi s’avérer problématique puisqu’il est possible de tomber enceinte dès l’arrêt ou l’oubli prolongé de la pilule.

Inconveniant-light-vaderLes inconvénients de la pilule

Comme tous les médicaments, la pilule peut avoir des effets secondaires. Parmi les plus fréquents :

  • prise de poids
  • maux de têtes
  • douleurs au niveau des seins, du dos et du bas ventre.

La pilule peut aussi entraîner des effets indésirables graves.
C’est pourquoi certains types de pilules – principalement combinées – sont contre-indiqués chez certaines femmes2 :

  • Fumeuses, surtout après 35 ans
  • Souffrant (ou ayant souffert) de
  • En cas de cancer du sein, de l’endomètre ou de l’ovaire
  • En cas de lupus systémique.

Le médecin s’assure toujours de l’absence de contre-indications avant de prescrire une pilule contraceptive à sa patiente. En cas de doute ou de question, il ne faut pas hésiter à lui en parler. Enfin, on rappellera que la pilule ne protège pas des infections sexuellement transmissibles (IST).

Article rédigé sous la direction du Dr Marie Mawet
Date de publication : 11-01-16
Source 1 : 99,7% d'efficacité si elle est utilisée parfaitement. Voir : OMS, Medical eligibility criteria for contraceptive use - Part II, 5th edition (2015), p. 102
Source 2 : UKMEC Eligibility Criteria For Contraceptive Use 2009, p. 17