Bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, fatigue… Chez certaines femmes, les symptômes de la ménopause peuvent être très difficiles à vivre au quotidien. De nombreux traitements existent pour diminuer l’intensité des désagréments.

Ménopause : des traitements symptomatiques

Aucun des traitements ne s’attaque aux causes de la ménopause, qui varient selon les femmes :

Voilà pourquoi les traitements de la ménopause sont toujours symptomatiques : ils soulagent les signes et symptômes, mais pas la ménopause en elle-même.

Quel traitement pour quel symptôme ?

Parmi les solutions possibles, votre médecin vous aidera à choisir celle qui vous convient le mieux. Il vous présentera systématiquement les avantages et les effets secondaires de chaque traitement.

Traitement contre les bouffées de chaleur

  • Le THS (traitement hormonal substitutif) aider à soulager les bouffées de chaleur. Le THS consiste à prendre une dose régulière d’œstrogènes (en plus de la progestérone naturelle ou d’un progestatif pour les patientes non hystérectomisées) pour remplacer ceux que les ovaires ne produisent plus.
  • Les antidépresseurs de la classe des ISRS (Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) et de la classe des IRSN (Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline) peuvent aussi atténuer les bouffées de chaleur. L’idéal est une prise progressive et à faible dose.
  • Les anti-hypertenseurs centraux tels que la clonidine, un médicament contre l’hypertension artérielle, sont reconnus pour traiter ce symptôme.
  • Les thérapies alternatives peuvent aider à soulager les bouffées de chaleur : hypnose, méditation, relaxation, acupuncture.
  • Enfin, on peut aussi adapter ses habitudes au quotidien : porter des couches de vêtements que l’on peut retirer, éviter l’alcool et les boissons excitantes, ainsi que la nourriture épicée.

Traitement de la sécheresse vaginale

  • Les gels lubrifiants permettent d’améliorer le confort pendant les rapports.
  • Les hydratants vaginaux de longue durée peuvent apaiser les sensations désagréables en dehors des rapports.
  • La prise d’œstrogènes par voie vaginale (anneau, comprimé, crème…) agit sur les tissus du vagin et de la vulve au niveau de la lubrification et de l’hydratation.
  • Le THS (traitement hormonal substitutif) traite les symptômes de la ménopause de manière systémique. Si la sécheresse vaginale est le seul désagrément de votre ménopause, le médecin ne vous prescrira probablement pas cette forme d’hormonothérapie.

Pour en savoir plus, consultez l’article « Ménopause et sécheresse vaginale ».

Traitement des problèmes urinaires

  • Pour les problèmes d’incontinence d’effort ou d’urgence, plus fréquents à la ménopause, des séances de kinésithérapie permettent de remuscler le plancher pelvien et de mieux contrôler sa vessie.
  • L’application d’œstrogènes par voie vaginale a un effet bénéfique sur certains troubles urinaires comme les cystites.

Pour en savoir plus, consultez l’article « Ménopause et problèmes urinaires ».

Traitement de la dépression

La dépression peut être liée à la ménopause, ou révéler un mal-être plus profond. Pour vaincre la dépression, l’idéal est d’entamer une thérapie chez un psychologue ou un psychiatre. Ce dernier pourra vous prescrire des médicaments si nécessaire:
  • Les anxiolytiques, sur prescription, pour soulager l’anxiété.
  • Les antidépresseurs, sur prescription, pour traiter la dépression sur le long terme.

Attention :

avant de vous tourner vers des thérapies alternatives ou des compléments alimentaires pour traiter les symptômes de la ménopause, il est recommandé d’en discuter avec votre médecin.

En effet, qui dit « alternatif » ne signifie pas nécessairement « inoffensif » !

L’influence du mode de vie

Traiter les symptômes de la ménopause n’implique pas toujours de devoir prendre des médicaments.
Un changement du mode de vie peut parfois être suffisant.

Il y a de fortes chances que vous vous sentiez déjà mieux en suivant ces quelques conseils :

  • arrêter de fumer ;
  • diminuer votre consommation d’alcool ;
  • diminuer votre consommation de café, thé, cola et autres boissons excitantes,
  • faire la part belle aux aliments nutritifs et sains (fruits, légumes, céréales complètes…) ;
  • pratiquer une activité physique ;
  • dormir suffisamment.
Article réalisé sous la direction du Dr Gautier Vandenbossche

Date de publication : 11-01-2016