La pilule et le tabac font-ils bon ménage ? (Dr Pascale Jadoul)
Pilule combinée et tabac ne font pas bon ménage. Il en va de même si vous utilisez un patch ou un anneau vaginal. La raison ? Ces méthodes contraceptives, dites combinées ou œstroprogestatives, contiennent 2 types d’hormones artificielles pour la plupart, l’éthynyl-oestradiol (dérivé des œstrogènes) et les progestatifs (dérivés de la progestérone) qui peuvent augmenter le risque thrombo-embolique (formation de caillots sanguins). Le point sur les risques liés aux contraceptifs combinés chez les fumeuses.

Picto_caillot sanguin

Risques cardiovasculaires liés au tabac

On le sait, le tabac augmente les risques de maladies graves comme les cancers ou des affections respiratoires. Fumer fragilise aussi les vaisseaux sanguins (veines et artères) et accroît le risque de formation d’un caillot. Il peut s’agir d’une phlébite s’il apparait dans une veine.

S’il se déplace au niveau du cerveau, du cœur ou des poumons, le caillot peut entraîner des troubles graves, voire mortels, comme une embolie pulmonaire, un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde.

Quid de l’éthynyl-oestradiol et des progestatifs ?

L’éthynyl-oestradiol tend à épaissir le sang, car ils modifient son profil lipidique. Il augmente également la synthèse par le foie de facteurs de coagulation. Plus la dose d’éthynyl-oestradiol est élevée dans la pilule et plus le risque thrombo-embolique augmente.

La baisse du pouvoir androgénique (dont on sait qu’il altère les métabolismes glucidique et lipidique) des nouvelles générations de progestatifs augmente également ce risque thrombo-embolique.

Ces effets n’ont pas d’incidence négative chez les femmes non-fumeuses – ou qui ont arrêté il y a plus de 10 ans – et sans contre-indications (hypertension, diabète, obésité, antécédents personnels ou familiaux de thrombose, anomalies biologiques liées à une thrombophilie congénitale ou acquise…).

Par contre, ils peuvent entraîner des accidents cardiovasculaires graves chez les fumeuses et plus particulièrement chez celles de plus de 35 ans, fumant depuis > 20 ans ou plus de 15 cigarettes/j. Cela s’explique par le vieillissement du corps et par l’action néfaste du tabac sur les vaisseaux sanguins.

La combinaison pilule/patch/anneau + tabac devient alors fortement contre-indiquée.

Picto_fe_poumon_coeur_cerveau

Quelle contraception pour les fumeuses ?

La pilule combinée moins efficace

Si vous fumez peu et avez moins de 35 ans, il n’est pas formellement contre-indiqué de prendre une contraception oestro-progestative mais néanmoins fortement déconseillé. Vous pouvez commencer ou poursuivre une contraception œstroprogestative avec un suivi médical régulier et en privilégiant prioritairement les pilules avec le plus faible risque thrombo-embolique.Cependant, chez les femmes qui fument plus de 15 cigarettes par jour, le tabac peut diminuer l’efficacité de leur pilule combinée. En effet, il modifie le métabolisme des œstrogènes dans le foie, ce qui peut augmenter la fréquence des saignements, du spotting et des grossesses non désirées. Face à cet effet désagréable et à l’augmentation du risque thrombo-embolique, la pilule oestroprogestative est contre-indiquée.Quel que soit votre âge, il existe bien sûr des alternatives comportant chacune des avantages et des inconvénients. Le mieux est d’en parler avec votre médecin ou gynécologue, qui saura vous aider à choisir la meilleure contraception selon votre mode de vie, vos antécédents familiaux, votre état de santé et vos préférences.

La contraception mécanique

Ces méthodes ne présentent pas toutes la même efficacité contraceptive.

La contraception uniquement progestative

Ces méthodes hormonales ne contiennent pas d’œstrogènes et le progestatif utilisé (lévonorgestrel) n’augmente pas le risque thrombo-embolique.

La contraception par stérilisation est également une option (ligature des trompes chez la femme, vasectomie chez l’homme).

Picto_cigarette

En résumé…

  • Les contraceptifs combinés augmentent le risque d’accident cardiovasculaire chez les fumeuses à partir de 35 ans, 20 ans de cigarette ou > 15 cigarettes/j.
  • Si vous fumez, il n’est pas recommandé d’arrêter brutalement votre contraception pour limiter les risques, car vous pourriez tomber enceinte. Vous pouvez en discuter avec votre médecin : d’autres méthodes sans danger existent.
  • Le mieux reste bien sûr d’arrêter de fumer à votre rythme. Pour vous y aider, consultez par exemple :
Article réalisé sous la direction du Dr Gautier Vandenbossche
Date de publication : 12-02-2016