L’arrivée d’un bébé est un événement qui change la vie. Entre le manque de sommeil, les visites de l’entourage, le corps fatigué par l’accouchement et le mental chamboulé par les nouvelles responsabilités, pas étonnant que l’on ne pense pas d’emblée à la reprise de sa contraception !

Anticiper le retour de couches

En général, les rapports sexuels peuvent recommencer après 4 semaines, si on en éprouve le désir et sauf contre-indication médicale. L’ovulation – et donc la fécondité – peut revenir au même moment : dès la 4ème semaine après l’accouchement sans allaitement, et jusqu’à 6 mois selon le mode d’allaitement et la biologie de chaque femme. Comme l’ovulation se produit en théorie 2 semaines avant les règles, il faut anticiper leur retour et utiliser une contraception à l’avance.

Allaitement et contraception naturelle

La méthode MAMA (méthode de l’allaitement et de l’aménorrhée) empêche l’ovulation dans la situation suivante :

  • L’allaitement est exclusif : 6 tétées réparties sur 24 heures, donc jour et nuit et jamais plus de 6 heures entre les têtées.
  • Avant que le bébé n’ait 6 mois.
  • Si vous n’avez pas encore eu vos règles (à ne pas confondre avec les saignements qui suivent l’accouchement pendant 1 mois environ).

L’effet contraceptif de l’allaitement s’explique par la sécrétion de prolactine, stimulée par les tétées. Cette hormone, qui provoque et entretient la lactation, freine la production des hormones responsables du cycle menstruel et donc de l’ovulation dans 98%1 des cas.

Cependant, le taux de prolactine varie chez chaque femme et, après 6 mois, il n’empêche plus une ovulation. Par conséquent, cette méthode contraceptive naturelle n’est pas très fiable dans la durée.

Les autres méthodes contraceptives

Si vous allaitez votre enfant

Dans le cas où l’allaitement ne répond pas ou plus aux conditions ci-dessus, on recommande une contraception. De nombreux moyens, hormonaux ou non, conviennent à cette situation.

Seuls les contraceptifs combinés (qui contiennent un œstrogène et un progestatif) sont déconseillés pendant les 6 premières semaines d’allaitement, car ils freinent l’action de la prolactine. Il s’agit des pilules combinées, du patch et de l’anneau vaginal.

* = semaines / a. Pilule micro-progestative / b. Pilule combinée

Si vous n’allaitez pas votre enfant

  • Vous pouvez reprendre la pilule combinée à partir de la 3ème semaine.
  • Il en va de même pour l’anneau, le patch et l'implant, à utiliser dès la 3ème semaine.
  • La pilule microprogestative et le DIU (sauf si vous avez eu une césarienne) conviennent directement après l'accouchement.
  • Les injections contraceptives peuvent être administrées dans les 5 jours qui suivent l'accouchement.
  • Les préservatifs sont une solution adéquate à tout moment.

On conseille d’attendre quelques mois après l’accouchement pour envisager la contraception par stérilisation, afin d’avoir assez de recul pour prendre une décision éclairée.

* = semaines

Le meilleur moyen de contraception après l’accouchement, c’est celui que vous choisissez en toute connaissance de cause. N’hésitez pas à en discuter avec votre médecin ou gynécologue dès la fin de votre grossesse, avant le grand chambardement !