La sécheresse vaginale, c’est quoi ?
Quelles sont les causes possibles d’une sécheresse vaginale ? Comment y remédier ?

point-d-interrogation

La sécheresse vaginale, c’est quoi ?

La sécheresse vaginale est une perturbation de l’équilibre de la flore vaginale qui se manifeste sous la forme de brûlures, d’irritations et de démangeaisons.

Elle survient souvent chez les femmes ménopausées, mais peut aussi arriver aux plus jeunes ou à d’autres périodes de la vie, la grossesse par exemple. En plus d’être désagréable, la sécheresse vaginale peut aussi perturber l’activité sexuelle.

Quelles sont les causes de la sécheresse vaginale ?

La sécheresse vaginale est causée par une modification de la glaire cervicale qui s’écoule dans le vagin et des muqueuses vaginale et utérine. Cette muqueuse utérine en desquamant et en s’éliminant par le vagin permet d’assurer l’hydratation et le nettoyage : elle permet d’évacuer les cellules mortes du vagin qui, comme celles de la peau, se régénèrent constamment.

Durant certaines périodes de la vie, la muqueuse vaginale se modifie et se fragilise. Elle peut perdre en élasticité et perdre de sa qualité hydratante et acidifiante ainsi que sa capacité d’auto-nettoyage.

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de la sécheresse vaginale :

  • l’arrêt de production d’hormones féminines par les ovaires (comme les œstrogènes et la progestérone) durant la ménopause ;
  • les variations du cycle menstruel ;
  • le tabac ;
  • le stress ;
  • la fatigue ;
  • la grossesse ;
  • l’allaitement ;
  • une mauvaise hygiène intime;
  • la prise de certains médicaments ;
  • l’alcool ;
  •  …

Le vagin devient plus sensible aux attaques de bactéries causant ainsi des irritations, des démangeaisons, des brûlures et un assèchement de ses parois.

Les sécheresses intimes peuvent également occasionner des douleurs durant les rapports sexuels (dyspareunie) et causer parfois de légers saignements.

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin et gynécologue.

La sécheresse vaginale : quelles solutions ?

Afin d’éviter les sécheresses intimes passagères vous pouvez utiliser des crèmes, des gels lubrifiants ou des ovules qui améliorent l’hydratation du vagin et restaurent la fonction de la muqueuse.

A la ménopause, un traitement est souvent conseillé pour restaurer la lubrification naturelle altérée par la baisse de production d’œstrogènes.

Cependant, il est primordial d’en parler avec votre médecin ou gynécologue.

Article réalisé sous la direction du Dr Gautier Vandenbossche

Date de publication : 11-01-2016