La ligature des trompes est-elle irréversible ? (Dr Pascale Jadoul)
En quoi consiste la ligature des trompes? Comment se déroule l’intervention et quelles sont ses conséquences ? La ligature des trompes est-elle réversible ? Zoom sur la stérilisation féminine.

La ligature des trompes, c’est quoi ?

La contraception définitive par stérilisation est possible chez les hommes comme chez les femmes. Pour ces dernières, on parle de ligature des trompes.

Il s’agit d’empêcher l’ovule de passer de l’ovaire vers la trompe de Fallope, là où il peut entrer en contact avec les spermatozoïdes et être fécondé.

vagin

1. Ovaire / 2. Trompes de Fallope / 3. Utérus / 4. Vagin

À qui s’adresse la ligature des trompes?

La ligature des trompes concerne les femmes majeures qui ne souhaitent pas ou plus avoir d’enfants.
Cette méthode est efficace à environ 99,5 %1.

La ligature des trompes : comment ça se passe ?

Le processus de contraception définitive commence par une consultation médicale durant laquelle la patiente exprime son souhait et ses raisons. Le gynécologue lui explique les détails de l’opération, les différentes techniques possibles, les suites postopératoires et les risques associés.

Pour qu’elle puisse faire son choix de manière éclairée, il lui présente aussi les alternatives existantes en matière de contraception. Elle reçoit un dossier complet qui l’aidera dans sa réflexion. En effet, un délai de 4 mois est obligatoire entre cette première entrevue et l’intervention médicale.

Si, après cette période, la patiente souhaite toujours une ligature des trompes, elle doit le confirmer par écrit pour entamer l’étape suivante. Il est important de signaler que seul son consentement est pris en compte, et non celui de son partenaire.

methode-ligature

La ligature des trompes : deux méthodes

La première méthode consiste à empêcher le passage de l’ovule dans la trompe de manière immédiate.
Ceci peut être réalisé :

  • soit en sectionnant la trompe puis en la ligaturant,
  • soit par électrocoagulation,
  • soit en appliquant un clip.

Dans la majorité des cas, l’intervention se fait sous anesthésie générale.
On accède aux trompes par différentes techniques plus ou moins invasives :

  • la cœlioscopie (une petite incision dans le nombril qui permet d’introduire une mini caméra et des instruments)
  • une légère incision au niveau du haut du pubis, ou au fond du vagin
  • ou encore lors d’une autre opération qui nécessite d’ouvrir l’abdomen.

La seconde technique de stérilisation féminine consiste à obstruer progressivement les trompes. C’est la méthode Essure : on insère un petit implant dans chaque trompe par les voies naturelles, au moyen d’un appareil appelé hystéroscope.

Ceci va provoquer une fibrose de la zone et la boucher complètement après 3 mois. Le procédé ne nécessite pas d’incision chirurgicale ni d’anesthésie générale.
Dans tous les cas, l’intervention a lieu dans un hôpital ou une clinique.

Ligature des trompes : les suites de l’intervention

Elles diffèrent selon la méthode utilisée. La patiente peut ressentir de petites douleurs dans l’abdomen, qui disparaissent à terme. Si elle a subi une anesthésie générale, la convalescence durera plus longtemps que dans le cas d’une stérilisation par hystéroscopie, où elle peut reprendre le cours normal de ses activités le jour même.

En cas de retard de règles, de douleurs abdominales fortes, soudaines et éventuellement d’un seul côté du ventre, de saignements vaginaux, de fatigue ou de vertiges, il faut consulter un médecin d’urgence pour vérifier l’absence d’une grossesse extra-utérine, qui peut se produire dans moins de 1% des cas.

Effets secondaires de la ligature des trompes

La ligature des trompes n’influence pas le mécanisme hormonal féminin ni la survenue des règles. L’ovule non fécondé est absorbé par les cellules macrophages.

La contraception définitive ne modifie pas le plaisir et le désir sexuel des femmes.

La ligature des trompes est-elle réversible ?

Les différentes techniques de ligature des trompes ne sont plus totalement irréversibles. On peut réparer les trompes en supprimant la section bouchée. Cependant, les chances de réussite varient entre 40 et 85 %2.
La méthode Essure est quant à elle irréversible.

Pour en savoir plus, consultez l’article « Vasectomie : la contraception masculine par stérilisation »

Article rédigé sous la direction du Dr Marie Mawet
Date de publication : 11-01-2016
Source 1 : OMS, Medical eligibility criteria for contraceptive use - Part II, 5th edition (2015), p. 102
Source 2 : www.webmd.com/infertility-and-reproduction/guide/tubal-ligation-reversal